Accueil > Actualité > Lettre ouverte aux habitants de Bussy Saint-Georges

12 juin 2019

Lettre ouverte aux habitants de Bussy Saint-Georges

Suite au retrait de mes délégations par le maire de Bussy-Saint-Georges, j’ai décidé de démissionner de mon mandat d’adjoint au maire et de quitter la majorité municipale. Il m’a semblé indispensable d’informer les habitants de Bussy-Saint-Georges des raisons de ma décision. J’ai choisi la forme d’une lettre ouverte...

Chères Buxangeorgiennes,
Chers Buxangeorgiens,

Vous avez sans doute appris par la presse que j’ai décidé de démissionner de mon poste d’adjoint au Maire et de quitter la majorité municipale. Il était impensable pour moi de ne pas vous expliquer les raisons qui m’ont poussé à prendre ces décisions difficiles.

Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour la confiance que vous m’avez témoignée depuis que j’ai pris mes fonctions de maire adjoint à la sécurité et à la prévention en 2014. C’est certainement le mandat le plus important et le plus difficile lorsqu’on a à cœur d’œuvrer au plus près des préoccupations quotidiennes de nos concitoyens. Très attaché à la sécurité – à votre sécurité – j’ai lancé de nombreuses initiatives au cours de mon mandat :

Renforcement des moyens de notre police municipale ;-
• Développement des relations police nationale et police municipale ;-
Développement des opérations de prévention pour l’ensemble des Buxangeorgiens, et notamment auprès des enfants et des séniors ;-
Fin des occupations illégales des espaces publics par les gens du voyage ;-
Remise en fonction des caméras de la ville et développement d’un projet de vidéoprotection ;-
• Instauration du dispositif "voisins vigilants" ;-
• Convention avec les établissements scolaires pour des mesures de responsabilisation ;-
• Convention avec le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation (SPIP) pour la mise en place de Travaux d’Intérêt Général (TIG).

Parce que je sais que la fiscalité est aussi une de vos préoccupations, je me suis efforcé de réaliser des économies sans nuire à la qualité du service que nous vous devons ; j’ai mis en place des mesures pour baisser notre dépense publique, comme la renégociation des contrats de la police municipale.

Enfin, parce que je considère que les administrés doivent être acteurs de la vie de leurs quartiers, j’ai animé le comité de quartier des Cent Arpents, j’ai mis en place des concertations, j’ai également animé des réunions "sécurité" avec les services de la ville et les élus. Fonctionnement inédit à Bussy car j’étais le seul à le faire et c’est comme ça que je conçois la démocratie participative.

Dans toutes ces missions, j’ai fait preuve de sérieux, d’assiduité, de fidélité et de loyauté ! J’ai toujours été disponible, réactif et à l’écoute. J’ai toujours veillé à apporter une réponse efficace à chaque problématique soulevée.

Malgré cela, le Maire a décidé de me retirer toutes mes délégations, me reprochant d’avoir fait campagne pour le parti Les Républicains à l’occasion des élections européennes. C’est pourtant le parti auquel il est censé appartenir aussi !

Sans doute a-t-il cherché par cette mesure un moyen de ne pas regarder en face les problèmes de sécurité sur lesquels je n’ai cessé de l’alerter. Il est possible aussi que mon souci de baisser la dépense publique ou de développer la concertation avec la population ne soit plus en accord avec l’idée qu’il se fait désormais de son rôle.

Ce retrait des délégations et ces désaccords sur la gestion de la Ville m’ont poussé – à grand regret – à démissionner. Mais je reste conseiller municipal et je siègerai désormais en tant qu’indépendant dans une opposition constructive et résolue, fidèle aux références profondes qui m’ont porté depuis cinq ans et auxquelles je n’ai jamais dérogé : l’éthique, le travail, le souci de l’intérêt général, la vérité, le respect mutuel, l’écoute et la communication.

Un dernier mot pour remercier les agents municipaux dont j’ai pu mesurer le dévouement pour un service public de qualité, dans un contexte où les structures de gestion de la Ville subissent des assauts répétés et injustes.

Enfin, un grand merci à vous, Buxangeorgiennes et Buxangeorgiens, qui m’avez fait confiance. J’ai pris beaucoup de plaisir à échanger avec vous, à vous rencontrer, à travailler avec vous. Soyez assurés que je vais continuer à défendre mes convictions et mes valeurs pour ne pas laisser notre ville partir une nouvelle fois à la dérive.

Bien à vous,

Fidèlement,

Loïc Masson.


Tags


Partagez cette page sur les réseaux sociaux


Messages

Un commentaire sur cette publication ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Les messages que vous déposez dans ce forum sont destinés à être rendus publics. Merci de ne pas y faire figurer d'information personnelle (adresse, téléphone, etc.). Sinon utilisez le formulaire de contact en bas de page.

Une idée ? Une réclamation ? Une question à me poser ?

Grâce à ce site Internet vous pouvez entrer directement en contact avec moi pour me faire part de vos idées, de vos réflexions sur la gestion de la ville de Bussy-Saint-Georges. Si quelque chose ne va pas, dites-le moi. Si quelque chose va, dites-le moi aussi ! Envoyez-moi toutes les questions que vous vous posez au sujet de notre ville. Je vous répondrai personnellement dans les meilleurs délais.

Actualité

Suivez mon actualité de conseiller municipal de Bussy-Saint-Georges.

Immobilier

La construction immobilière devient une obsession !

14 octobre 2019

Lors du conseil municipal du 10 octobre 2019, plusieurs révisions du P.L.U. (Plan Local d’Urbanisme) ont été adoptées par la majorité municipale avec pour conséquence un développement de la construction immobilière.

Lire
Police municipale

Les agents de la brigade canine mis à l’honneur

9 octobre 2019

Le ministre de l’Intérieur a attribué la médaille de la sécurité intérieure à deux agents de la police municipale affectés à la brigade canine. À défaut de remise officielle des médailles à Bussy-Saint-Georges, celles-ci leurs ont été remises lors du congrès de la police territoriale.

Lire
Dans la presse

Le journal "Le Parisien" revient sur le climat social tendu au sein de la mairie

3 octobre 2019

Comme je l’indique dans cet article, je suis consterné et préoccupé par le climat social interne et l’absence de dialogue social au sein de la mairie. Il s’agit bien d’une réalité et le syndicat CFDT l’a relayée avec la réalisation d’un tract...

Lire
Tribune

Ma tribune dans le Bussy Mag n°202

28 septembre 2019

Dans ma tribune publiée dans le magazine de la ville de Bussy-Saint-Georges j’évoque notamment le climat social dégradé et l’absence de dialogue social au sein de la mairie, la rentrée scolaire, l’inaccessibilité du gymnase Jazy et le très faible recours à la démocratie participative.

Lire
Mairie de Bussy-Saint-Georges

Un climat social tendu au sein de la Mairie de Bussy-Saint-Georges

20 septembre 2019

Cela fait un certain temps que je suis préoccupé par le climat social interne et l’absence de dialogue social véritable au sein de la mairie. C’est un sujet qui me tient à cœur, que je ne cesse de relayer afin que chacun prenne conscience de ce qui se joue en ce moment même pour ces hommes et ces femmes, agents du service public...

Lire
Pouvoir d’achat

Le pouvoir d’achat des Buxangeorgiens en baisse

20 septembre 2019

Les familles buxangeorgiennes ont subi en 2019 une hausse de la tarification de la cantine (1,83%) et du périscolaire (0,89%). Une très mauvaise nouvelle alors que la rentrée scolaire a eu lieu.

Lire
Voir tous les articles

Pour suivre l'actualité de Loïc Masson, abonnez-vous à sa newsletter en indiquant votre adresse mail.
Vous recevrez ensuite un email de confirmation (surveillez vos indésirables !).